fontsmaller
fontbigger
printer

Le PULSE vient en aide aux entreprises implantées au sud de Saint-Louis


Ecrit le 16 mars 2017 par Véronique Mezille
Le PULSE vient en aide aux entreprises implantées au sud de Saint-Louis
Pour de nombreuses entreprises situées au sud de Saint-Louis, la situation économique est catastrophique. Presque 90 % de perte du chiffre d’affaires pour certaines. En cause : les multiples blocages de la RP1 aux abords de la tribu de Saint-Louis. Elles peuvent désormais bénéficier des aides mises en place par la province Sud dans le cadre du Plan d’urgence local de soutien à l’emploi (PULSE).

Pour rappel, l’assemblée de province Sud a adopté, en septembre 2016, une délibération instaurant un plan d’urgence local de soutien à l’emploi afin d’aider les entreprises du BTP de moins de 10 salariés ainsi que les entreprises sous-traitantes de l’industrie minière et métallurgique qui subissent une perte de 35 % de leur chiffre d’affaires annuel. A ce jour, 274 entreprises ont été reçues au GAPE, le guichet d’appui prioritaire pour l’emploi de la Province ; 62 demandeurs d’emploi ont été suivis et 11 entreprises aidées pour 47,8 MF pour maintenir 58 emplois.

« Nous avions indiqué dès le début que le PULSE était susceptible d’être modifié en fonction de l’évolution de la situation économique, déclare le président de la province Sud. Il faut donc adapter les dispositions du Plan aux nouvelles circonstances, d’autant plus qu’il semble que les conséquences économiques de la baisse des cours du nickel en termes de destruction d’emplois soient moins importante que prévues. L’extension du PULSE peut ainsi se faire dans l’enveloppe de 500 millions initialement prévue. »

Un PULSE étendu

C’est ainsi que l’ensemble du dispositif PULSE est désormais accessible à toutes les entreprises réalisant un chiffre d’affaires annuel de moins de 100 millions de francs implantées au sud de la tribu de Saint-Louis, quel que soit leur secteur d’activité. « 90 entreprises, dont une majorité de prestataires et structures touristiques, ont été approchées dans le cadre d’une enquête préliminaire. 15 dossiers sont déjà en cours d’instruction » précise le directeur de l'Économie, de la Formation et de l'Emploi de la province Sud.

Concernant plus spécifiquement les entreprises du BTP, le seuil initial de 10 emplois salariés pour avoir accès aux aides du PULSE est relevé à 20 salariés, « toujours pour s’adapter à la réalité de terrain, au vu de la typologie des entreprises impactées » précise Philippe Michel.

En moyenne, les aides attribuées correspondent à 1 million de francs par emploi sauvegardé.

 

Une nouvelle aide à la trésorerie

Une aide à la trésorerie dans le Code des aides pour le Soutien à l'Économie (CASE) est créée afin d’aider les entreprises confrontées à une difficulté directement liée à un ou plusieurs facteurs exogènes qui dégradent l’environnement économique dans lequel elles exercent. Cette aide qui peut aller jusqu’à 1,5 million de francs est immédiatement accessible à toutes les entreprises au sud de Saint-Louis et cible principalement les très petites entreprises et les travailleurs indépendants.

 

Aider les entreprises récemment sinistrées

Au vu des récents sinistres qu’ont connu les entreprises Cellocal et Sofaplast, la Province va proposer, par voie d’amendement, lors de l’Assemblée de vendredi 17 mars, d’étendre les prestations du GAPE aux salariés des entreprises sinistrées par incendie (bilans professionnels, orientations, formations, reclassement, création d’entreprises, emplois PPIC…).

> Je souhaite m'abonner à ALERTE ACTUALITÉS
INFORMATIONS PRATIQUES
abonnement
> Je souhaite m'abonner à ALERTE EVENEMENTS