fontsmaller
fontbigger
printer

Un micro-crédit pour un maxi accompagnement


Ecrit le 21 avril 2017 par Caroline Rousseau
et illustré par Fabrice Wenger
Un micro-crédit pour un maxi accompagnement Fabrice Wenger
Monter sa propre entreprise peut faire peur. Pour parer à toutes les inquiétudes, l’Adie* a organisé avec la CMA* et la CCI*, une réunion d’information, jeudi 20 avril à la direction de l’Economie de la Formation et de l’Emploi à Ducos.

Guillaume Juge, Conseiller de l’Adie donne le ton : « qui est au chômage depuis plus de trois mois? ». De nombreuses mains se lèvent. «  A l’Adie, nous recevons des personnes marquées par l’effort, qui, de surcroît ne veulent plus attendre pour être actif», il conclut en poursuivant : «  avec votre envie et votre savoir-faire, devenez votre propre patron ! ».

Dérouler scrupuleusement la méthodologie

Comment créer son activité ? Qu’implique la fonction de chef d’entreprise ? Ce sont autant de questions soulevés par les Chambres consulaires que sont la CMA et la CCI.  Malika Gach, animatrice à la CMA utilise une métaphore pour expliquer le process   : « c’est comme suivre une recette dans un livre de cuisine ».  Dans l’assemblée, les questions fusent : « quel est le pourcentage de taxes  si on ouvre un commerce ? » dit l’un, « comment sait-on notre activité dépend de la CMA ou la CCI ? » demande un autre. Comme une question en amène une autre, les champs balayés vont même  jusqu’aux conditions d’utilisation du domaine public !

Un micro-crédit pour une (micro) entreprise

L’Adie s’adresse aux personnes qui n’ont pas accès aux crédits bancaires. Devant une cinquantaine de  de créateurs d’entreprises potentiels, Guillaume Bernardeau explique : « nous vous proposons un accompagnement et un financement sous forme de micro-crédit ». Cela comprend  un prêt à hauteur de 1,2 millions de francs avec un accompagnement personnalisé. En fonction de la situation du candidat, celui-ci peut solliciter également un micro-crédit personnel (de 590 000 F maximum) pour financer : une formation, un véhicule ou tout autre besoin lui permettant de mettre en place son activité. L’information est précieuse pour André qui souhaite se lancer dans un commerce de multi-services. Seulement problème, son fourgon donne des signes de fatigue. CCI, CMA et l’Adie prodigueront leurs conseils au Forum de l’emploi 2017. « Venez comme vous êtes » : c’est le mot d’ordre de Guillaume Juge.

> Je souhaite m'abonner à ALERTE ACTUALITÉS
INFORMATIONS PRATIQUES
abonnement
> Je souhaite m'abonner à ALERTE EVENEMENTS