fontsmaller
fontbigger
printer

Une aide psychologique pour les chefs d’entreprises en détresse


Ecrit le 16 mars 2017 par la province Sud
et illustré par Eric Bua
Une aide psychologique pour les chefs d’entreprises en détresse Eric Bua
Aider psychologiquement les chefs d’entreprises en difficulté, c’est l’objectif d’APESA, un dispositif inédit de prévention du suicide des entrepreneurs. Depuis le début de la semaine, ses deux fondateurs sont sur le Caillou, pour former des « sentinelles ». Mercredi 15 mars, 80 professionnels ont suivi la formation, à la CCI.

A l’initiative de la venue des deux fondateurs de l’APESA France, Betty Levenqué, juge au tribunal mixte de commerce depuis 15 ans. C’est dans le cadre de cette fonction qu’elle a été confrontée en octobre 2015 au suicide d’un chef d’entreprise, la veille de son audience. « J’ai été bouleversée car je me disais qu’on était là pour aider les personnes pas pour les enfoncer, raconte-t-elle. Et pour qu’une personne en arrive à cette extrémité, c’est qu’elle a perdu toute estime d’elle-même en tant que patron mais aussi en tant que mari et père. » Afin d’apporter un soutien psychologique aux chefs d’entreprises en proie aux difficultés économiques, elle monte, avec les trois chambres consulaires, une antenne locale du dispositif APESA, en juin 2016. « On parle souvent de la problématique des employés suite au licenciement mais rarement des employeurs. Or, ces derniers vivent aussi des moments difficiles et ont besoin de soutien.» Car au-delà de la dimension économique, c’est l’être humain qui souffre.

Le dispositif APESA (aide psychologique aux entrepreneurs en souffrance aigüe) voit le jour en septembre 2013 pour venir en aide aux chefs d’entreprises en difficulté dans le contexte de crise économique. Il est le fruit de la rencontre entre Marc Binnie, greffier au tribunal de commerce de Sainte et Jean-Luc Douillard, coordinateur du programme régional de prévention du suicide pour le sud de la Charente-Maritime. Ce dispositif implique la formation de « sentinelles ». C’est-à-dire des professionnels, capables de détecter des signes de détresse psychologique et de lancer une alerte au réseau APESA.

Former des « sentinelles » pour détecter et alerter

« La venue des deux fondateurs de l’APESA a été possible grâce au soutien financier du gouvernement, de la province Sud mais aussi des chambres consulaires » souligne Betty Levenqué. Leur mission est de former des « sentinelles » locales. Sont concernés les acteurs juridiques traditionnels mais également toute structure en contact avec les chefs d’entreprises (chambres consulaires, banques, huissiers, avocats, experts comptables, chefs d’entreprises). La formation, mercredi 15 mars, dans l’auditorium de la CCI, a rassemblé près de 80 professionnels. « L’objectif est d’apprendre à repérer les personnes en souffrance et de comprendre le fonctionnement du protocole ainsi que l’utilisation des fiches d'alerte dans le cadre de la démarche APESA » explique Jean-Luc Douillard. Ces fiches d'alerte sont envoyées au réseau APESA locale. Le chef d’entreprise est ensuite contacté par une des 22 psychologues du réseau APESA NC pour un suivi comprenant 5 consultations gratuites. « Former les sentinelles, c’est aider les chefs d’entreprises dans les moments difficiles ! »

 

Arnaud Lataste agent au Guichet d’Appui Prioritaire à l’Emploi, à la Direction de l’économie, de la formation et de l’emploi

« En tant que partenaire, nous sommes en lien avec les dirigeants des sociétés calédoniennes, ce qui nous conduit à participer à toutes les phases de la vie d’une entreprise, dont les plus délicates. Cette formation est en parfaite adéquation avec les objectifs du GAPE  qui accueille les chefs d’entreprises en difficulté. Il s’agit de repérer le processus pervers qui mène au suicide et d’évaluer la situation. Ensuite avec l’accord du chef d’entreprise, on passe le relai à un professionnel qui saura écouter et aider via la plateforme mise à disposition par l’APESA.»

> Je souhaite m'abonner à ALERTE ACTUALITÉS
INFORMATIONS PRATIQUES
abonnement
> Je souhaite m'abonner à ALERTE EVENEMENTS